Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 09:32

Fiche:

 

Titre: "L'Échoppe Bordelaise - Bordeaux, la ville aux dix mille échoppes"

Auteur: Jacques Tribalat

Avant-propos de Michel Pétuaud-Létang

Photographies de Dominique Le Lann

Édition: A éditions

ISBN: 2-909 656-10-1

Parution: 1997

159 pages

Prix: entre 20 et 30€ selon l'état (neuf ou occasion)

 

 

Avis:

A force de parcourir le net à la recherche d'informations diverses et variées sur l'échoppe bordelaise, je suis tombée sur cet ouvrage.

 

Ce livre retrace de manière très complète l'historique de l'échoppe bordelaise, du XVe siècle au XXe, avec des illustrations (plans, exemples d'ornements de façades, photographies). C'est une vraie mine d'informations pour qui veut connaître l'évolution de ce type d'habitat.

 

Il nous propose également cinq "itinéraires d'échoppes", destinés à faire découvrir au lecteur la richesse de l'ornementation des façades, ainsi qu'un recensement des échoppes quartier par quartier.

 

Le glossaire et la bibliographie en fin d'ouvrage sont très fournis, on se rend bien compte que ce livre est le fruit de nombreuses recherches passionnées.

 

Le seul regret que j'ai eu à la lecture de cet ouvrage est sa présentation quelque fois un peu indigeste: par moments le texte traîne en longueur, (et les nombreux détails ainsi que le vocabulaire spécifique ne facilitent pas la tâche pour une novice en architecture comme moi), et il y a peu d'illustrations en exemple. Mais ce n'est qu'un détail au vu de ce que j'ai pu apprendre.

 

Je le conseille donc à ceux qui souhaitent en savoir plus sur ce type d'habitat. Par contre, ne cherchez pas d'exemples d'aménagment ou de décoration dans ses pages, car ce n'est pas le sujet traité.

 

 

IMG 0177

 

Prochain achat: "L'Échoppe, un art de vivre" de Michel Pétuaud-Létang


Repost 0
Published by La Petite Échoppe - dans Le coin lecture
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 09:07

 

 

La pluie nous empêchant d'avancer à notre guise dans les travaux, je vous propose un petit avant/après afin de rendre compte de ce qui a été fait.

 

La cuisine:

 

Photos-echoppe-avant-travaux 0009

En-cours-de-travaux 0145

 

 

La pièce à vivre:

Photos-echoppe-avant-travaux 0024

photo 3(1)

 

L'étage:

Photos-echoppe-avant-travaux 0028Photos-echoppe-avant-travaux 0029

En-cours-de-travaux 0147

Photos-echoppe-avant-travaux 0012

En-cours-de-travaux 1676

 

Et le plus impressionnant pour la fin: les deux extensions!

Photos-echoppe-avant-travaux 0022

Photos-echoppe-avant-travaux 0019En-cours-de-travaux 0055

En-cours-de-travaux 0056

En-cours-de-travaux 0047En-cours-de-travaux 1687En-cours-de-travaux 1690

En-cours-de-travaux 1688

 

L'escalier menant au jardin résiste aux assauts répétés de Monsieur: les coups de masse, le marteau burineur, rien n'y fait. Un burin nous a d'ailleurs lâché, il faut passer à plus gros. Mais la pluie s'étant invitée, dur dur de jouer d'un outil électrique sans risque de problème!

 

 

Nous pouvons voir le mur originel de l'échoppe: on peut se rendre compte que sans extension, cela fait vraiment pas très grand. Ce mur ci sera entièrement démonté, les pierres récupérées seront sans doute entreposées dans la cave; ainsi, si on a besoin de changer une pierre sur l'un de nos murs, la matière sera déjà sur place. En attendant, Monsieur réfléchit à la meilleure méthode à employer afin de tout enlever sans abîmer le tuffeau et surtout sans trop d'efforts (on ne dirait pas comme ça, mais ça pèse énormément, ces p'tites choses).

 

A venir:

- reconstruction d'une seule et même extension en ossature bois,

- modification du toit,

- achèvement du plancher de l'étage,

- pose des sols,

- pose des cloisons,

- modification de l'accès à la cave,

- changement d'orientation de l'escalier,

- ...

 

On en est pas loin, mais ce n'est pas pour demain quand même!

Repost 0
Published by La Petite Échoppe - dans Les travaux
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 21:10

Commençons par un grand MERCI à Bubu et Eve pour leur aide.

 

Niveau démolition, disons qu'il ne reste quasiment plus rien des extensions: Monsieur et Bubu ont été pires qu'une tornade.

 

Voici ce que ça donne en images:

 

En-cours-de-travaux 1672

A l'arrivée ce matin

En-cours-de-travaux 1673

Avec une marque d'outils pareille, on ne s'étonne plus du résultat "de psychopathe"

En-cours-de-travaux 1674

En-cours-de-travaux 1675

Et encore, là, c'est RIEN

En-cours-de-travaux 1680

En-cours-de-travaux 1681

En-cours-de-travaux 1682

En-cours-de-travaux 1683

En-cours-de-travaux 1684

En-cours-de-travaux 1686

Il ne nous reste plus qu'à évacuer, encore et toujours, les innombrables gravats.

 

Pour finir, petite vue du futur étage: le plancher a été créé, reste plus qu'à relever le toit!

En-cours-de-travaux 1677

En-cours-de-travaux 1676

Repost 0
Published by La Petite Échoppe - dans Les travaux
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 12:30

Après avoir évoqué nos propres motivations en tant qu'autoconstructeurs, ainsi que les avantages et les inconvénients, voici nos conseils pour ceux qui veulent se lancer dans cette aventure enrichissante mais aussi éprouvante.

 

 

  • Renseignez-vous: internet, presse, multipliez les sources d'information. N'hésitez pas à parcourir les blogs d'autoconstructeurs (ils sont de plus en plus nombreux), les forums... Posez des questions, potassez comme si vous passiez le bac. Plus vous en saurez, mieux ça sera. Un petit bémol cependant: évitez de demander conseils aux vendeurs des grandes surfaces de bricolage ou à certains artisans: ils n'y connaissent pas grand chose (quand ce n'est pas rien du tout), et vous risquez de vous retrouver avec des conseils valables il y a au mieux 10 ans, sans compter ceux qui vouent une haine féroce aux méthodes encore peu "développées" (maisons bois/paille, isolation autre que la laine de verre ou de roche) et qui n'hésitent pas à dire n'importe quoi pour que vous laissiez tomber.

 

  • Faites confiance à votre bon sens: vous hésitez, et c'est de pire en pire au fur et à mesure des conseils que vous glanez? Laissez "reposer" un petit peu, et suivez  vos impressions.

 

  • Prenez le temps de vous reposer de temps en temps: c'est nécessaire pour permettre au corps et à l'esprit de se reposer un peu et de garder toute efficacité. Ainsi, passez du temps en famille ou entre amis, cela fera du bien à tout le monde. Ne culpabilisez pas, ces temps de repos sont nécessaires pour que les travaux avancent à un bon rythme et sans (trop) de risques d'erreurs ou de blessure.

 

  • N'hésitez pas à demander un coup de main: à la famille ou aux amis, de temps en temps. On a toujours un élément "bricoleur" qui pourra conseiller! Mais n'oubliez pas que vous êtes le chef de chantier, et s'il y a une erreur de faite, vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous même.

 

  • Laissez-vous une "porte de sortie": en vous disant que vous pouvez laisser à tout moment le chantier aux mains d'un pro, non seulement vous vous épargnez du stress, mais cela vous poussera aussi à vous appliquer dans votre travail. Soigner le boulot vous évitera de recommencer ou de payer quelqu'un pour le faire.

 

  • Ne négligez pas la sécurité: ok, ça peut être pénible voire franchement chiant, mais vous aurez l'air malin avec votre chantier stoppé pour cause d'accident évitable. Quand on tripote l'électricté, on disjoncte avant, on porte des lunettes de protection même si on a l'air con avec (vous aurez l'air encore plus con avec un truc dans l'oeil!), des gants, des chaussures adaptées (même si c'est cher, c'est mieux que de marcher sur un clou en Converse... Et là, je parle d'expérience!)...

 

  • Définissez une date butoir: Ni trop courte ni trop longue! Son but est de vous motiver et non pas vous décourager. Sans cette date, un gros poil suffisamment long pour faire de la corde à sauter avec risque de vous pousser dans la main. Si vous la dépassez un peu, pas de quoi en faire un drame, et si vous la respectez, ça vous fera un peu de fierté en plus.

 

  • Ayez les bons outils: comme dirait mon père "du bon matos c'est plus de la moitié du travail de faite!". Faites une liste de ce dont vous aurez besoin, et pour réduire les coûts, n'hésitez pas à emprunter ou louer. Guettez les promos et Leboncoin aussi, y'a moyen de faire de bonnes affaires. Ca vous évitera de galérer avec un couteau pour visser!

 

Si vous avez des questions ou d'autres idées à apporter à cette liste de conseils, n'hésitez pas à en faire part dans les commentaires ou via le lien "contact".

Repost 0
Published by La Petite Échoppe - dans Autoconstruction
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 11:00

photo 2(7)

photo 2(6)

photo 2(5)

 

Aujourd'hui, c'est férié, donc boulot en perspective!!!


 

Pendant que Monsieur continue de démolir l'extension (murs + toit), je m'attelle au jardin.

J'ai eu de nombreuses mauvaises surprises (outre les araignées transgéniques qui font "coucou" à l'arachnophobe que je suis):

 

  • visiblement, les occupants précédents ont voulu délimiter les parterres de fleurs en créant des bordures en brique rouge scellée. Sauf que, sans géotextile, les dites bordures se sont lentement enfoncées dans la terre... Et le figuier a passé ses racines comme il pouvait où il pouvait. Il a fallu que je déterre le tout en abîmant le moins possible les racines, ce qui m'a pris 2 bonnes heures de galère!
  • je trouve des choses étranges à demi enfouies dans les plantations et le sol: en témoigne l'arc de cercle en métal rouillé en photo ci-dessous
  • les rosiers sont malades: les feuilles sont tâchées bizarrement. Il faut que je me renseigne sur ce que c'est afin de traiter les rescapés qui échapperont au carnage
  • les deux hortensias que j'ai déplacés n'ont pas supporté le traitement.

 

Concernant les travaux de démolition, ça avance. Il n'y a plus de toit et de charpente pour le côté droit, le bac acier côté gauche est en cours d'arrachage, le Vélux est en passe d'être démonté. Tout ne tient plus qu'à un fil!

 

 

Quelques photos:

 

photo 2(7)

photo 4(6)

 

photo 1(5)photo 1(6)photo 1(7)

photo 2(7)

photo 2(8)

photo 3(7)

photo 3(8)

Repost 0
Published by La Petite Échoppe - dans Les travaux
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 13:30

Avant de se lancer dans cette grande aventure, il est primordial de connaître les avantages et les inconvénients de l'autoconstruction. Voici une petite liste non exhaustive.

 

 

AVANTAGES:

  • Le coût, en moyenne 30% moins cher que lorsqu'on opte pour une autre solution,
  • Le plaisir et la gratification procurés par le fait de tout réaliser de ses propres mains,
  • L'expérience et la culture engendrés par cette méthode: on lit, on se renseigne, on expérimente, puis on fini par donner des conseils et aider si l'entourage a besoin,
  • Plus besoin de se prendre la tête à savoir que faire pendant les congés, les jours fériés et les week end: chantier!!!!!
  • On se muscle et on devient plus endurant (oui oui, vous aussi madame)
  • On resserre les liens avec la famille et les amis: un coup de main sur le chantier, on rigole, on se serre les coudes, et tout se fini par une bière autour d'un pique nique ou d'un barbecue (les vannes de chantier ne sont pas forcément obligatoires)
  • Si on ne resserre pas les liens, on fait rapidement du tri...
  • C'est motivant: on ne peut compter que sur soi même donc... Au boulot!

 

 

INCONVÉNIENTS:

  • Arriver à concilier vie professionnelle et chantier tout en gardant la forme
  • Préparation en amont du projet importante: il faut passer des heures à écumer internet, les revues, faire les plans sans se tromper, faire des devis, comparer, savoir quels matériaux/outils utiliser... C'est un travail faramineux qui prend souvent tous les week end et le temps libre en brainstorming et autres prises de tête
  • Gestion des imprévus et coordination logistique (au niveau des matériaux, des livraisons par exemple): énorme source de stress!
  • Il faut absolument avoir une vie de couple/familiale stable et solide: avec le stress, la fatigue et le fait que la vie familiale et amoureuse soient un peu mises de côté, ça peut "péter" très souvent... Certains en arrivent même à se séparer (je ne vous le souhaite pas, mais soyez-en conscients tout de même),
  • Il ne faut pas être pressé par le temps: se dépêcher, c'est aller au-devant des galères (erreurs de conception et de réalisation, accidents...). Une construction prend du temps; si vous en êtes pas pleinement conscient, vous risquez de vous démotiver et de finir par abandonner.
  • Quasi impossibilité de faire autre chose pendant son temps libre (nous y reviendrons dans l'article "conseils"): les divertissements sont laissés de côté, soit par la force des choses, soit parce que vous culpabilisez trop de ne rien faire pendant deux heures ou une soirée.
  • On a mal partout (surtout au début): le soir venu, vous n'aurez plus la force de faire grand chose. Une soupe, une douche et au lit à 21 heures, tels sera votre lot!!!

 

Voilà, vous savez (presque) tout. Il ne vous reste plus qu'à faire votre choix. A suivre, un article avec quelques conseils pour pouvoir mener à bien l'aventure de l'autoconstruction.

Repost 0
Published by La Petite Échoppe - dans Autoconstruction
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 17:26

C'est en discutant que je me suis rendue compte que beaucoup de personnes de notre entourage ignoraient que nous autoconstruisons la nouvelle extension de la petite échoppe.

 

Cela m'a donnée une idée de sujet à traiter pour le blog: pourquoi avons nous opté pour cette solution, conseils à ceux qui veulent se lancer, etc.

 

 

Pour commencer, voici nos motivations:

 

  • Avoir un bien réalisé avec un minimum de logique: lors de nos démarches précédentes, nous avions contacté bon nombre de professionnels (tant au niveau de la construction traditionnelle que de l'ossature bois), et nous avions été pas mal refroidis par certains d'entre eux: entre le "commercial" qui ne sait pas vraiment ce qu'il vend et qui sort les pires aberrations dès qu'on pose des questions un peu plus "techniques", le constructeur qui demande un prix exorbitant pour une construction basique voire limite au vu de la qualité des matériaux et du coût réel de la main d'oeuvre, les "passoires thermiques" ou l'hypocrisie du label BBC, les maisons ossature bois prémontées à la chaîne en atelier hors de prix... Cela ne correspondait ni à notre budget, ni à notre vision des choses.

 

  • Avoir quelque chose à notre goût: et nos goûts n'étaient vraiment pas en adéquation avec ce qui était proposé. A nos yeux, toutes les habitations qui nous étaient montrées se ressemblaient et nous rappelaient fortement celles de nos parents dans les années 80 (mêmes formes, le plus souvent mêmes techniques désormais dépassées, décoration tout aussi "has been"). On ne voulait pas de "délire d'architecte" non plus. Juste quelque chose de simple se fondant dans le paysage.

 

  • Avoir quelque chose qui rentre dans notre budget (vaguement évoqué dans le 1er point): comme nombre de personnes, nous n'avions pas un budget extensible. Mais pour avoir 100m², il nous fallait souvent débourser plus que de raison, et ça ce n'était pas possible: acheter une Clio au prix d'une Mustang, non merci. Nous souhaitions avoir des matériaux, une isolation, etc. de qualité, et pas un truc au rabais. Or, beaucoup de soi disant "professionnels" du bâtiment profitent de la naïveté, de la méconnaissance et du rêve des gens de posséder un bien à soi pour gonfler la note tout en rognant sur le reste! En comparant,on se rend vite compte que le coût de l'autoconstruction est beaucoup plus bas (à quantité de matériel et matériaux égale).

 

  • Frimer devant les copaings: il ne faut pas se voiler la face, quoi de plus gratifiant que les expressions d'étonnement (et d'admiration) de l'entourage?

 

 

 

 

Voilà ce qu'il en est pour nous. Bien évidemment, nous ne nous sommes pas lancés dans cette aventure à la légère: 3 ans se sont écoulés entre l'idée et la concrétisation de notre projet immobilier, ce qui fait énormément d'heures à réfléchir, se documenter, se questionner, se remettre en question, douter, être déçus ou enthousiastes...

Dans un prochain article, je ferai le point sur les avantages et les inconvénients de ce mode de construction.

Repost 0
Published by La Petite Échoppe - dans Autoconstruction
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 10:19

AVERTISSEMENT: article à prendre au second degré minimum.

 

 

 

 

 

Beaucoup de mes visiteurs viennent directement sur le blog (merci les ami(e)s!), mais d'autres proviennent de recherches Google.

 

Pour le moment, je n'ai pas de trucs graveleux du style "fille qui fait caca pendant l'amour" (euh... En écrivant ça je risque très certainement d'en avoir), mais pas mal de questions sur la déco/les échoppes/la rénovation.

 

J'ai donc sélectionné quelques recherches auxquelles je vais essayer de répondre (et pardon d'avance si je m'égare dans des digressions bizarres, la fatigue, tout ça tout ça...):

 

  • "fissure facade pierre echoppe": ah bah là, euh... Faut savoir que c'est un terrain marécageux dans le coin, donc ça bouge un peu, sans compter les vibrations potentiellement produite par la circulation( bus, camions notamment). Puis la pierre de Bordeaux, c'est tendre, et exposée aux conditions climatiques ben... elle vieillit. A voir avec un professionnel compétent!
  • "surelevation echoppe": Houlà!!!! Malheureux! L'échoppe n'a (théoriquement) pas d'étage (sinon elle perd son statut d'échoppe). Bon, si rien n'est visible depuis la rue (en gros, il faut surélever juste la partie arrière), ça peut passer (jai dit "ça peut"). Mais autant être honnête: va falloir faire un projet aux petits oignons; et pour ce faire, soit vous avez des compétences en matière de plans et de la motivation en tant qu'autoconstructeur et vous apprenez le PLU par coeur (solution certes économique, mais trèèèèèèès prise de tête), soit vous faites appel à un architecte (si vous en cherchez un, j'en connais un!). Mais sincèrement, une échoppe "à vrai étage qui se voit de la rue en fausse pierre", c'est MOCHE et ça enlève la personnalité de cette habitation (cet avis n'engage que moi, je suis snob par moments et j'assume). Les bâtiments "made in promoteur" sont déjà de vraies verrues, alors c'est mieux de ne pas en rajouter une couche.
  • "j'hesite entre vasque carre ou ronde": ça dépend si ton mec a l'habitude de pisser dedans le matin tout en se brossant les dents ou pas, dans ce cas vaut mieux opter pour la ronde si t'as pas envie que ça éclabousse partout. Plus sérieusement, ça dépend des goûts de chacun, du style de la SDB, du plan qui supporte la vasque... Au pire faut choisir en tirant à la courte paille, si on se trompe on peut toujours revendre sur Leboncoin.
  • "jet intérieur": cela a-t-il un lien quelconque avec le fait de pisser dans le lavabo évoqué ci-dessus? J'espère pas! Sinon, ça définit quoi EXACTEMENT "jet intérieur"? Avec des précisions je peux peut être répondre?
  • "petite echoppe bordeaux": Oui, c'est moi?!!! Si vous cherchez une échoppe à acheter, voici quelques conseils: méfiez vous des tarifs (certaines agences affichent à 300 000€ de véritables taudis, sous prétexte que la demande est supérieure à l'offre), armez-vous de patience (c'est un habitat très recherché et en cours de raréification sur le marché), faites le tour des quartiers d'échoppe/de Leboncoin (avec les photos, on peut vite voir où c'est situé) et demandez (poliment et gentiment) au voisinage... Ca marche parfois. En tout cas pour nous ça a fonctionné (on a peut être une chance mutuelle de cocus et/ou le cul bordé de nouilles).

 

To be continued...

Repost 0
Published by La Petite Échoppe - dans Divers
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 09:38

Au sens propre du terme (et heureusement!), ou presque: le soleil était de la partie hier, ce qui n'est plus le cas à l'heure où j'écris cet article (ça, fallait s'en douter!)

 

 

Pour démolir totalement l'extension, il faut d'abord commencer par le toit (logique!). Monsieur a donc profité de l'arrivée des beaux jours pour ôter les tuiles qui seront réutilisées pour couvrir la prolongation du toit d'origine.

 

Le vertige me collant à la peau, les photos sont donc de lui et pas de moi:

 

photo 1(3)

Vue de la rue. Sur ce pan de toit, rien ne sera modifié. Tout reste donc en place.

 

photo 2(4)

photo 3(4)

photo 4(3)

Pour l'autre moitié de l'extension (sur la dernière photo, en bas à gauche), il s'agit d'une toiture en bac acier réalisé n'importe comment (donc fuites quand il pleut...) qui sera elle aussi complètement démolie.

 

Prochaine étape, l'entreposage des tuiles en vue d'une réutilisation, démolition du mur "central" de l'extension (celui qui a déjà un énorme trou) qui, de plus, comporte un chaînage. Bref, de longues heures d'amusement en perspective!

 

Pour ma part, je m'attelle à la réflexion concernant le réaménagement du jardin. De bonnes idées sont déjà là et griffonnées sur papier mais il me faut prendre les mesures exactes afin de réaliser un plan précis. Il me faut aussi réfléchir aux végétaux qui pourront prendre place et aux aménagements type terrasse, mobilier et tonnelle.

Repost 0
Published by La Petite Échoppe - dans Les travaux
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 11:04

 

Ou presque (il n'y a pas de canards qui parlent anglais, ni de canards tout court).

 

Le printemps est arrivé au jardin: les rosiers et les iris barbus sont en fleur et tout est feuillu.

 

Quelques photos:

7

photo 3(1)

photo 2(1)

photo 1(1)

photo-1

 

photo 1

photo 2

photo 3

 

7

photo 4(1)

photo 6

photo 8

 

Samedi après midi beaucoup d'arbustes ont été ratiboisés; le déracinage viendra en cours de semaine.

 

Ce jardin est trop encombré: des arbustes, des plantes à bulbe, des fraisiers, des rosiers, deux noisetiers... Plantés un peu partout en dépit du bon sens (et parfois pour cacher des plantes ou arbres morts!!! C'est tellement plus facile que de se faire chier à enlever ce qui n'est plus viable avant de replanter, voyons!).

 

Donc pas mal de choses vont être supprimées:

  • Tous les rosiers (sauf un ou deux montés "en arbre" qui vont éventuellement bénéficier de ma bonté... Mais pas sûr!)
  • Tous les arbustes/toutes la haies (que l'on voit surtout à droite des photos): trop touffus, utilisés en "cache misère", plantés trop serrés, ils rétrécissent la largeur du jardin (qui n'a pas vraiment besoin de ça!) et donnent de ce fait un effet "couloir" très désagréable,
  • Les plantes à bulbe (dont les iris barbus), plantées n'importe où en rang serré (jusqu'au pied du figuier, dont les racines sont prisonnières!). D'autres seront potentiellement replantées une fois tout terminé,
  • Le laurier rose, qui a subi le gel et une coupe radicale pour enlever tout ce qui était brûlé par le gel, sera déplacé (ou, du moins, une tentative sera faite) au fond du jardin, afin de masquer le vis-à-vis avec l'aire de jeux pour enfants juste derrière. Il échappe ainsi à une mort certaine parmi les déchets verts à laquelle il était voué au début,
  • Les fraisiers vont être supprimés après la saison (oui, on a quand même envie de profiter des fraises); d'autres seront replantés à la saison prochaine,
  • La serre sera soit donnée, soit démolie à coups de masse par moi même lorsque je ne pourrais plus vraiment la supporter. Elle ne sert à rien, prend trop de place et est totalement vétuste.
  • Les briques et morceaux de pierre censées délimiter les parterres de fleurs partiront à la décharge, au même titre que les vieux pots et les décorations en terre cuite immondes

 

En prévision:

  • Destruction du cabanon
  • Création d'un potager au fond du jardin
  • Le figuier sera mis en valeur par un parterre de galets clairs
  • La pelouse sera refaite
  • Une terrasse (en bois?) sera créée (et quand on gagnera au loto, on mettra une psicine)
  • La tonnelle aura droit à un petit coup de jeune
  • La table de jardin sera soit rajeunie, soit vendue
  • Un chemin en pas japonais risque de mener aux différents endroits du jardin

Tout cela est bien évidemment encore en réflexion, mais les idées s'affinent de plus en plus.

Repost 0
Published by La Petite Échoppe - dans Le jardin
commenter cet article

Présentation

  • : La Petite Échoppe
  • La Petite Échoppe
  • : Les travaux d'aménagement et de rénovation de notre petite échoppe bordelaise, par nous même. N'hésitez pas à nous faire part de vos questions/remarques/idées via les commentaires ou le lien "contact", ce blog est un espace d'informations et d'échanges.
  • Contact

Recherche